Protéine en poudre VS protéine solide

Protéine en poudre VS protéine solide

Scoop de protéine en poudre

plat de viande, de poisson, la protéine naturelle

PROTEINES,PROTEINES!!!! C’est devenu incontournable lorsque l’on souhaite faire un régime. Autant pour perdre du poids mesdames que pour prendre du muscle messieurs.

La question à laquelle je vais répondre ici vous donnera les clés de l’équilibre alimentaire (sur la consommation de protéines) à adopter en fonction de vos objectifs.

En effet, il ne faut pas tomber dans le piège d’une mono-diète style soupe aux choux, repas hyper protéiné ou régime pamplemousse (liste non exhaustive). Ces genres de régimes sont très restrictifs. Ils sont aussi dangereux qu’efficaces pour votre santé mentale et physique malgré leurs efficacités à très court terme. Et là, je ne parle que d’un objectif de perte de poids !!!

Efficacité surtout due aux facultés d’adaptation de votre corps à répondre à une forme de stress comme par exemple :

  • Résultat d’une alimentation contraignante.
  • De fortes carences en vitamines, minéraux, oligo-éléments.
  • Changement radical de la source d’énergie servant au bon fonctionnement de votre métabolisme.
  • Epuisement de votre système central nerveux
  • Vous puisez dans vos os et vos tissus musculaires pour compenser les carences, c’est de « l’autophagie » (forme de cannibalisation de vous-même)

La liste est longue pour tout vous dire et je ne rentrerai pas plus dans les détails car ce n’est pas le sujet.

Vous n’êtes pas un panda qui ne mange que des feuilles de bambou !!!

un panda qui mange du bamboo, la protéine verte

 

Votre corps a besoin d’un ensemble subtil de protéines, de glucides et de lipides afin de fonctionner au mieux. De nos jours, nous avons maintenant accès à plein de sources de protéines.

En voici quelques-unes :

 

Les protéines en poudre

 

  • la protéine d’œuf

  • la protéine animale (bœuf)

  • des protéines à assimilation lente (caséine)

  • des protéines à assimilation rapide (whey)

  • la protéine végétale (soja)

  • les protéines micellaires

  • et enfin la protéine hydrolysée

 

Bref, vous l’avez bien compris, il y en a pour tous les goûts. Votre porte-monnaie ne sera pas en reste aussi car les prix sont très variables. Il s’agit uniquement de poudre de protéine et ce n’est pas la manière naturelle de se nourrir.

Souvenez-vous que votre frigo ou votre garde-manger contient aussi des sources de protéine comme par exemple :

  • des lentilles
  • du poisson
  • du fromage
  • de la viande

Voilà d’excellentes sources de protéines naturelles que l’on peut préparer de mille et une manières.

Vous avez tout à disposition au supermarché du coin et à la maison, alors vous me direz : Pourquoi acheter des protéines en poudre ?

La réponse est simple, c’est moins cher à l’achat, plus pratique à consommer et souvent avec une absorption plus rapide.

En effet, pour avoir 20 g de protéine en poudre, il vous faudra par exemple manger un steak haché de 100 g. Alors que les 20 g de protéine tiennent dans une cuillère à soupe de protéine en poudre.

Vous vous trimbalez avec un réchaud et une poêle sur vous ?!

Vous êtes un survivaliste comme « Bear Grylls » prêt à manger tout ce qu’il trouve ?

bear grills mange de la viande fraîche, la protéine du vampire

Le mec a tellement faim qu’il mange les poils… on n’est pas chez Bocuse !!!

A ces questions la réponse est non évidemment !

Les protéines en poudre sont facilement transportables dans un shaker prêt à consommer (de l’eau et votre dose de protéine et puis c’est tout).

 

Voilà l’utilité première de votre shaker de protéine :

  • Pour un encas afin d’avoir un effet de satiété en attendant le prochain repas sans déclencher les effets de l’insuline (qui transformer votre surplus de calorie en graisse). Si vous voulez perdre du poids par exemple.
  • Ou juste après votre activité physique pour retrouver de l’énergie et reconstituer vos réserves que vous avez épuisées. Mais aussi réparer vos tissus musculaire suite aux micro déchirures provoquées par votre séance.

Bref, c’est super simple à consommer.

Bon, y’a quand même quelques désavantages avec les protéines en poudre :

Les goûts ne sont pas toujours au rendez-vous et c’est à vous de trouver votre marque.Il faudra aussi regarder la composition afin que vos besoins soient complets.

Vous aurez souvent des ajouts en vitamines, minéraux et pleins d’autres choses utiles. Ça c’est trop cool !!!

Mais vous aurez aussi du sucre, du sel et des OGM (surtout dans les protéines « FROM USA ») en trop grande quantité. Ha wai ! là, c’est déjà moins cool…

Si vous prenez une marque américaine, prenez-en une connue et reconnue afin de limiter les risques si je peux dire. Prenez le temps de lire les étiquettes même si ce n’est pas passionnant, vous apprendrez plein de choses sur ce que vous mangez.

Si Si !!!

Des noms bizarres genre « lécithine de soja, isolat de lactosérum, etc… » La liste est trop longue pour tout vous citer. Des trucs qu’on ne connaît même pas, qu’on n’a jamais vu de notre vie !

Sachez que les restrictions et interdictions alimentaires entre l’Europe et le reste du monde ne sont pas les mêmes. Un pays à l’intérieur de l’Europe peut même durcir ces conditions (en général en faveur du consommateur).

Vous en savez donc plus sur les protéines en poudre qui sont plus moins liquides en fonction de la quantité l’eau ou du lait que vous rajoutez. (Plus c’est pâteux, plus la digestion sera longue mais moins facile à boire).

 

Petit conseil nutrition :

  • Pour un encas, je vous recommande la protéine de Caséine qui se digère plus lentement et fais durer l’effet de satiété.
  • Autour du sport (avant, pendant ou après), je vous recommande de la Whey qui se digère plus rapidement et ne vous restera pas sur le ventre. A vous de faire des essais afin de voir comment vous réagissez.

Allons donc voir les protéines solides qui existent et ce qu’elles vous apportent de plus.

 

Les protéines solides : miam miam le steak frites !

 

Je vous recommande de manger (le plus possible) vos sources de protéine sous la forme solide, c’est à dire naturelles. Que ce soit du rôti de bœuf, un poulet au four, des œufs durs (faciles à faire et à transporter), du fromage, de la truite en papillote (rien de plus simple à cuisiner et en plus c’est délicieux).

 

Il y a un effet que l’on ne soupçonne pas avec les aliments solides :

C’est la mastication !

L’action de mastiquer entraîne un processus dans votre corps le préparant à l’absorption de nourriture. Votre sensation de satiété est plus importante avec un élément solide que liquide. A moins de boire un verre d’huile d’olive, mais je vous le déconseille vivement. Simplement parce que cela met plus de temps pour passer de l’estomac vers l’intestin. Vous allez mettre votre estomac au travail car c’est un muscle aussi! Il va lentement mais sûrement s’occuper de faire passer de l’état solide à une forme de pâte plus ou moins souple votre repas. Cette action prend du temps et une boisson chaude vous facilitera la vie en fin de repas pour les personnes qui ont des problèmes de digestion.

Vous aurez aussi plus de plaisir gustatif à prendre le temps de manger une bonne viande (sauf pour mes amis végétariens qui prendront un steak de soja) que de boire un shaker protéiné en 5 secondes chrono. La satiété n’a pas le temps de s’installer même avec un shaker de protéine à assimilation lente comme la caséine. Pour avoir un effet de satiété, il faut compter entre 20 et 30 minutes avant d’en ressentir les effets.

De plus, le corps intègre mieux les aliments non transformés. Par transformé, je veux dire ayant subi des procédés industriels. Vous ferez facilement la différence entre une purée maison avec des patates achetées au marché (aliment non transformé) et une purée Mousseline à l’ancienne (aliment transformé).

Tout sera différent et en général meilleur pour vous :

  • le goût
  • la texture
  • la couleur
  • la composition même du produit

C’est vrai que maintenant tout passe par des usines et il devient horriblement difficile de trouver des produits sains (pas d’OGM, de pesticides, de cire pour faire briller les pommes et les légumes)

Même le BIO n’est plus à la fête. BIO signifie avec moins de produits chimiques nécessaires à la culture ou à l’élevage. Vous n’aurez donc pas une source naturelle à 100 %. Peut-être que 50 pesticides au lieu de 100. Et c’est déjà bien pour votre santé !!!

Si vous avez la chance d’avoir un potager, assurez-vous de ne pas avoir acheté vos graines en provenance de chez Mosanto (=OGM). Même en respectant une culture dite BIO, votre récolte ne le sera pas vraiment. (je ne rentre pas dans l’aspect commerce équitable qui joue son rôle dans le BIO)

Ma mère a un potager (j’en ai de la chance) et fait attention à la provenance de ses graines. Et quand on se voit, elle me surprend toujours avec la taille, la forme et le goût de ses légumes maison. C’est le jour et la nuit !!! Elle ne rajoute que des engrais naturels comme du fumier ou du compost. Je peux vous dire que c’est autre chose que ces légumes qui viennent d’Espagne ou du Maroc. Cette comparaison est bien sûr valable pour les animaux qui finissent dans notre assiette. Il vous suffit d’acheter un morceau de viande chez le boucher du coin et de le comparer à celui qu’on vous vend au Mc DO. C’est vrai que c’est un peu plus cher, mais vous y gagnerez en plaisir et pour votre santé.

Quand j’étais Gendarme, j’ai vu de mes propres yeux un élevage de veau mis dans des cages de 1 mètre sur 2 et faisant le poids de leur 1 an à seulement 7 mois.

Ils étaient gavés de médocs pour leur faire prendre du poids et ne voyaient presque pas la lumière du jour.

Un tour au four et le gigot passe de 1 kilo à 500 g. Et je ne vous raconte même pas toutes les saloperies que vous allez ingurgiter en plus.

Achetez et consommer des aliments protéinés le plus naturel possible. Ce conseil est valable pour tous vos aliments bien sûr. Ce sera meilleur pour votre santé et votre corps vous en sera reconnaissant.

 

Petit conseil nutrition :

  • Préparez-vous des œufs durs, facile à faire et à transporter, ils sont une excellente source de protéine avec du bon gras. Alors mangez le jaune ! Je vous conseille un ratio de 4 blancs pour 1 jaune.
  • Un petit bout d’Emmental ou de Comté dans votre sac fait très bien l’affaire aussi, environ 50 grammes.
  • Quelques tranches de jambon blanc ou de rôti de porc marcheront très bien également.

Alors, protéines en poudre ou protéines solides ?!

Les protéines en poudre seront consommées au minimum et si possible autour de votre activité physique :

Les plus :

  • Meilleur impact autour de votre activité physique.
  • Facile à consommer quand on n’a pas très faim (surtout après le sport).
  • Rapidité de digestion par rapport à un aliment solide.
  • Très facile à préparer.
  • Ajout de minéraux, vitamines, oligo-éléments pour refaire ses réserves énergétiques.
  • Très grand choix de parfums
  • Récupération accélérée.

Les moins :

  • Souvent riche en sel (sodium).
  • Parfum avec un goût chimique (souvent de synthèse).
  • Toujours sous forme liquide.
  • Riche en sucre artificiel pour donner du goût.
  • Des colorants artificiels.
  • Des conservateurs.
  • Un aminogramme par très clair (on ne sait pas exactement de quoi est composé la protéine, ni les quantités journalière recommandées).

Prenez des shakers lorsque c’est plus facile pour vous et que vous êtes pressés (avec modération quand même).

 

Les protéines solides devront constituées l’essentiel de votre apport en protéines. Je vous conseille d’avoir un ratio protéine solide/protéine liquide de 3 : 1 à 4 : 1

Les plus :

  • Le goût du vrai, du naturel.
  • Un effet de satiété plus important qu’avec des protéines liquides.
  • Une bonne assimilation par votre corps.
  • Un plaisir gustatif.
  • Des protéines naturelles et de différentes sources.

Les moins :

  • Pas toujours facile à transporter.
  • Parfois dur à digérer.
  • Temps de préparation plus long.
  • Il faut contrôler la qualité du produit et sa provenance.

 

Mes conseils fitness :

Trouvez votre équilibre entre manger vos protéines solides et manger vos protéines liquides.Garder votre bon sens… Et dites-vous, si je devais choisir : « je préfère manger ou boire mes repas ? », c’est à vous de voir !Ne manger jamais plus liquide que solide, vous n’êtes pas un bébé de 2 mois !

Sinon l’envie de manger reviendra plus souvent. Garder à l’esprit qu’il faut varier vos sources de protéines afin de profiter pleinement de leurs bénéfices. N’oubliez pas de consommer de bonnes quantités de légumes verts. Une trop grande quantité de protéine absorbée acidifie le Ph de votre sang et votre corps fonctionnera moins bien suite à ces déséquilibres. Je vous encourage vraiment à consommer votre nourriture la plus naturelle possible.

Si en plus elle provient d’une filière équitable ou locale, vous faites une bonne action.

  • Si vous désirez garder votre poids de forme, consommez-en environ 1g de protéine par kilos de poids de corps par jour et limiter les féculents.
  • Vous désirez prendre muscle, consommez-en autour de 1,5 à 2 g de protéine par poids de corps. Votre principal repas de la journée intervenant dans les 3 heures maximum après votre entraînement. Ceci afin de profiter au maximum de la fenêtre métabolique provoquée par l’activité physique.

Gaëtan Colin

Muscleandfood

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.